Markos Zafiropoulos, Du Père mort au déclin du père de famille : où va la psychanalyse

JPEG - 3.9 ko

Markos Zafiropoulos, Du Père mort au déclin du père de famille : où va la psychanalyse ?

La théorie évolutionniste qui ressasse à l’envi la notion de déclin du père pour rendre compte des « nouveaux symptômes » engendrés par le retour du matriarcat dans la modernité est fondée sur un mariage scientifiquement insoutenable entre le corpus de Freud relu par Lacan et quelques énoncés de Durkheim et de Bachofen. Or, si l’on sait depuis une cinquantaine d’années que la théorie du premier est sans fondements historico-démographiques, on sait depuis plus longtemps encore que le matriarcat n’a jamais existé dans l’histoire des civilisations. Cette thèse croyant apercevoir la fin de l’exception paternelle, reconduit à l’occasion ce que Lacan appelait « la misogynie de Freud », relance sans cesse le diagnostic du malaise des sociétés hypermodernes et plus généralement celui d’un déclin du symbolique , pour en appeler in fine à une restauration de l’autorité ou à une sorte de « révolution conservatrice » allant contre la dégénérescence qui viendrait des Lumières. Les neuf essais qui constituent cet ouvrage reprennent le tracé de nos recherches s’opposant de manière critique à cette option, cliniquement ruineuse et politiquement douteuse, pour constituer une sorte d’introduction à une anthropologie psychanalytique revenant de manière critique à Freud et au Lacan structuraliste.

Caractéristiques

240 pages

20.00 €

ISBN : 978-2-13-062477-6

Collection « Hors collection »

Date de parution : 05/03/2014

Connexion